header banner
Default

Le fond des glaciers suisses est "extrême"


Les glaciers suisses fondent de manière «extrême»

Vue sur le glacier d'Aletsch depuis le Jungfraujoch: il a perdu plus de deux mètres d'épaisseur de glace en 2023.Image: watson

C'est un fait: les glaciers fondent. Mais ces deux dernières années ont été particulièrement assassines pour les grandes étendues de glace, les réduisant de près de 4% rien que sur 2023.

En 2023, les glaciers suisses ont perdu 4% de leur volume. Il s'agit du deuxième plus fort recul depuis le début des mesures. Le record date de 2022, lorsque les glaciers avaient perdu 6%. C'est ce que rapporte jeudi l'Académie suisse des sciences naturelles (SCNAT).

Changement du volume en pourcentage de glace par rapport à l'année précédente

VIDEO: Les glaciers suisses fondent de plus en plus vite : 10% en deux ans
euronews (en français)

Graphique.

Image: watson

Le volume de glace en km3 des glaciers suisses depuis 1952

VIDEO: Suisse : les glaciers fondent beaucoup plus vite que prévu
TV5MONDE Info

Graphique.

Image: watson

Au total, 10% du volume de glace s'est évaporé en seulement deux ans. Les deux années extrêmes ont entraîné la disparition de nombreux petits glaciers. Les mesures effectuées sur le St. Annafirn (UR), par exemple, ont dû être interrompues.

Les glaciers ont particulièrement fondu dans le sud et l'est de la Suisse - le recul y a été aussi important que lors de l'année record. En témoigne la fonte record du glacier valaisan de Gries. La hauteur a diminué de plus de six mètres. Les chercheurs ont également observé une perte de trois mètres de glace à plus de 3000 mètres d'altitude.

GriessgletscherStange2

Impressions du glacier de Gries à la mi-septembre: au bout de cette barre, il y a un an, il y avait encore de la glace de glacier.Image: watson

«Beaucoup de glace a fondu au cours des dernières décennies. Mais ce que nous avons vu ces deux dernières années est d'un tout autre niveau»

Matthias Huss

Matthias Huss, qui effectue les mesures pour le réseau suisse de mesure des glaciers (GLAMOS), souligne: «Il est très surprenant qu'une année extrême soit immédiatement suivie d'une autre».

Pour l'instant, aucun refroidissement n'est en vue pour les glaciers. Même en cette fin septembre, le temps est chaud en Suisse. Des températures avoisinant les 25 degrés sont prévues en plaine pour les jours à venir. «En ce mois de septembre, beaucoup de glace a fondu», explique Matthias Huss.

A contrario:

VIDEO: Les glaciers suisses ont fondu autant en deux ans qu’entre 1960 et 1990
LeHuffPost

«Certaines régions en altitude ont déjà eu un peu de neige, ce qui freine la fonte»

Matthias Huss

Yet another farewell to one of "my" #glaciers.
Yesterday I went up to St. Annafirn in the early morning for the last time. After more than a decade we stop monitoring mass balance on this small piece of dying ice. The last years were just too much...@glamos_ch pic.twitter.com/37WjcAT17W

— Matthias Huss (@matthias_huss) August 22, 2023

Cependant, le mois de septembre n'est pas aussi décisif que juillet ou août, selon lui. «L'ensoleillement est plus faible que les mois précédents. La fonte est moins importante.»

Le début de l'été est la période la plus importante en ce qui concerne la fonte des neiges, précise le spécialiste.

«C'est à ce moment-là que se décide à quelle vitesse la neige fond. Une fois qu'elle a disparu, la rétrodiffusion est plus faible.»

En 2022 et 2023, la fonte a été relativement rapide. Mi-juillet, il n'y avait presque plus de neige sur le glacier de Gries, même à plus de 3000 mètres d'altitude.

«Au cours des 20 dernières années, la baisse du volume a été d'environ 1 à 2% par an»

Matthias Huss

De plus, l'hiver dernier, il n'y a pratiquement pas eu de précipitations des deux côtés des Alpes et il a fait très chaud. Il y a rarement eu aussi peu de neige fin février. «Au-dessus de 2000 mètres, plus de la moitié des stations automatiques avec des séries de mesures d'au moins 25 ans ont affiché de nouveaux minima record», écrit la SCNAT.

Il n'est pas possible de prévoir à l'heure actuelle si l'année prochaine connaîtra à nouveau des valeurs extrêmes. Mais à quoi faut-il s'attendre selon les statistiques? Matthias Huss déclare:

«Au cours des 20 dernières années, la perte annuelle de volume de glace a été comprise entre 1 et 3%»

Soit nettement moins que lors des deux années extrêmes. «Mais c'est déjà très élevé et pas normal», poursuit le glaciologue. «L'idéal serait bien sûr que la neige en hiver compense la totalité de la fonte en été, mais nous en sommes loin.»

Traduit et adapté par Chiara Lecca

Les passagers de l'aéroport franco-suisse de Bâle-Mulhouse doivent une fois de plus prendre leur mal en patience. Le site est victime d'une nouvelle alerte à la bombe.

L'aéroport international de Bâle-Mulhouse a été évacué une nouvelle fois ce jeudi. Il s'agit de la quatrième évacuation du site en une semaine.

Sources


Article information

Author: Ashley Gordon

Last Updated: 1698591603

Views: 869

Rating: 3.7 / 5 (70 voted)

Reviews: 80% of readers found this page helpful

Author information

Name: Ashley Gordon

Birthday: 2017-12-17

Address: 15042 Brown Parkway, Nicoleville, MI 67177

Phone: +4420279879098942

Job: Data Analyst

Hobby: Arduino, Stamp Collecting, Survival Skills, Coin Collecting, Motorcycling, Hiking, Chess

Introduction: My name is Ashley Gordon, I am a steadfast, brilliant, venturesome, radiant, audacious, vivid, dedicated person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.